La crème de caramel au beurre salé Made in BZH

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 4,50 sur 5)
Loading...

caramel-beurre-sale-tartinerParmi les spécialités bretonnes sucrées, comment ne pas penser au caramel au beurre salé (qu’on appelle aussi « salidou« ) !? Un vrai plaisir en bouche avec sa texture crémeuse  sucrée et sa pointe de fleur de sel… On l’utilisera sur des crêpes, des biscottes, de la brioche, pour agrémenter pas mal de desserts (muffins, fondants, cookies… il existe une multitude de desserts revisités avec du caramel au beurre salé et on peut l’utiliser sur tout !). Grâce à son petit goût salé, il est même possible de s’en servir comme sauce dans certains plats de résistance (avec du poulet, du porc, de la dinde, etc.)

Mais vous me direz : qu’est ce que ça a de breton exactement le caramel au beurre salé ? Sa composition à base de beurre et de fleur de sel de Guérande d’une part, mais également son histoire : en 1343, Philippe VI de Valois a mis en place la gabelle (une taxe sur le sel), dont la Bretagne fut exempte. Le sel restant donc très bon marché en Bretagne, le beurre salé a continué à se développer et être fréquemment utilisé en cuisine. Bref, la cuisine au beurre salé en Bretagne remonte à des siècles et il y a fort à parier que le caramel au beurre salé remonte à bien longtemps également.

Notez aussi que le caramel au beurre salé existe aussi sous d’autres formes, notamment les fameux bonbons (durs et mous) et les sucettes (plus communément appelées les « Niniches » et originaires de Quiberon).

Composition du caramel au beurre salé : du sucre cuit à sec, un peu d’eau, du beurre salé, de la crème fraîche et une pincée de sel de Guérande. Un mélange magique ! Encore plus gourmand : on trouve aussi du caramel parfumé à la noisette, à la vanille, à la noix de coco ou encore plus original au pain d’épice ou à la cacahuète !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *