L’Oignon de Roscoff : infos, culture et idées de recettes !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Encore un nouvel article que je vous propose aujourd’hui sur les produits de notre belle région. Après les derniers articles consacrés respectivement au beurre breton et aux algues bretonnes, place à l’oignon de Roscoff !

 

Petite histoire de l’oignon de Roscoff

Crédits: By Glaoadare
Crédits: By Glaoadare

Je vais essayer de ne pas pleurer en vous présentant l’oignon de Roscoff
Il est caractérisé par sa couleur rosée à l’intérieur et à l’extérieur. Son parfum délicat est très apprécié des connaisseurs. Il est présenté tressé et est produit exclusivement dans le Nord du Finistère, près de Roscoff.

La culture de l’oignon de Roscoff s’est développée au 17ème siècle, dans les potagers de la ville du même nom. Ces potagers étaient destinés à approvisionner les marins en fruits et légumes frais.
Roscoff a longtemps été le seul port d’où était expédiées les marchandises comme le sel, la toile de lin ou les légumes, à destination de la Grande Bretagne.
A cause de la crise économique qui a précédé la révolution, les producteurs d’oignons bretons sont allés vendre en Angleterre leurs oignons au porte à porte. Ils étaient surnommés par les locaux Johnnies, « les petits Jean » et transportaient leurs oignons tressés sur leurs épaules. Voilà pourquoi le cliché du Français est représenté en Angleterre avec un collier d’ail ou d’oignon autour du cou, alors que l’on n’a pas l’habitude de cette image en France !

 

L’oignon, fierté de Roscoff !

Les producteurs de l’oignon de Roscoff se sont battus pour faire reconnaître la qualité de leur produit, qui bénéficie aujourd’hui de son Appellation d’Origine Protégée (AOP), reconnue au niveau européen.
S’il est très savoureux et imbattable sur la durée de conservation (sans aucun conservateur chimique), sa production est toujours artisanale et il est aujourd’hui encore nettoyé et tressé à la main.
Pour célébrer sa petite merveille, la ville de Roscoff organise chaque année la Fête de l’oignon ! Allez-donc y faire un tour si vous en avez l’occasion ! La prochaine aura lieu les 22 et 23 août 2015.

 

Comment cuisiner l’oignon de Roscoff ?

Pour vos petits toasts de fois gras, vous trouverez notre fameux oignon sous forme de confit 100 % breton: oignon de Roscoff, miel et chouchen le tout fabriqué par la conserverie La Chikolodenn.

Il est riche en vitamine C lorsqu’il est consommé cru, comme dans une salade de harengs fumés et pommes de terre en entrée.
Son goût raffiné permet de le cuisiner avec un produit délicat comme la Saint Jacques, comme dans cette recette de Saint Jacques à la crème d’oignon de Roscoff . Disponible à l’adresse suivante : www.recettes-bretonnes.fr/plats-bretons/noix-st-jacques-creme-oignons-roscoff.html

J’espère que vous en savez un peu plus sur ce produit simple et savoureux, moi je vais laisser tomber le collier d’oignon pour entamer la conversation avec les touristes anglais, et m’en faire une soupe (des oignons, pas des touristes).

 

Mes produits fétiches

aop-oignon-roscoffComme je vous le disais ci-dessus, la conserverie La Chikolodenn situé dans le Pays du Léon à Carantec, non loin de Roscoff, est spécialisée dans la fabrication artisanale de produits typiquement finistériens comme le kig-ha-farz ou le fameux confit d’oignons de Roscoff cité ci-dessus ! Nature ou parfumé avec un peu de miel et de chouchen (un alcool de miel bien de chez nous !), je les adore avec le foie gras ou une viande type volaille ou magret de canard ! Voici donc 2 liens juste en dessous pour découvrir à votre tour ces 2 excellents produits à base du fameux oignon rose made in Roscoff !

confit-oignons-roscoff-aop-miel-chouchenLe confit d’oignons de Roscoff AOP
au miel et chouchen
confit-oignons-roscoff-aopLe confit d’oignons de Roscoff AOP
traditionnel
btn-voir btn-voir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *