C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Origine et composition de la soupe de poisson bretonne

Crédits :
Crédits : Hartmut Inerle

Vous ne connaissez peut être pas les origines de la soupe de poisson bretonne : la cotriade (kaoteriad en breton). Elle était cuisinée par les marins bretons directement sur les bâteaux de pêche.
Les poissons qui la composent varient en fonction des saisons, ce qui en fait un plat plutôt bon marché. Cependant, le congre entre toujours dans la recette traditionnelle, que d’ailleurs vous trouverez ici : www.recettes-bretonnes.fr/plats-bretons/cotriade-bretonne.html
Il existe plusieurs versions de soupe de poisson bretonne : la version classique (avec des langoustines, des étrilles ou des St jacques) ou la version viande, avec un peu de lard. La recette traditionnelle de la soupe de poisson inclut des légumes simples : oignon, tomate, poireaux et ail. On peut donc la préparer à tout moment de l’année. Il s’agit d’une soupe saine (juste une noisette de beurre salé pour l’onctuosité). C’est un vrai plat, comprenant une soupe et des morceaux de poisson servis à part, accompagnés de pommes de terres et arrosés d’une vinaigrette forte. Historiquement, il fallait équilibrer la soupe qui était préparée à base d’eau de mer ! Comme sa cousine provençale, elle est délicieuse avec un peu de rouille, de fromage râpé et de croûtons.

 

A la soupe !

Crédits:
Crédits: Cyclonebill

Après un mois d’été indien, l’automne est enfin là. Il fait froid, il fait moche bref, c’est le moment pour une bonne soupe chaude devant la télé (et dire que petit, il fallait me menacer pour m’en faire manger !). Avec le temps, j’ai changé d’avis. C’est nourrissant (éprouvé par les marins pêcheurs), c’est bon et c’est facile. Enfin, facile pour moi, parce que je la prend en conserve !
J’en ai régulièrement un pot chez moi quand des amis passent : besoin d’une entrée ? D’un plat ? D’un accompagnement ? Je sors mon pot de soupe de poisson !

Dans un monde idéal, je braverais le froid pour acheter mon poisson frais directement à un pêcheur du Finistère, puis j’achèterais mes légumes aux petits producteurs locaux que j’appellerais par leur prénom, puis je rentrerais préparer une soupe savoureuse pour la soirée et on se régalerait entre amis. Et tout le monde me féliciterait pour cette bonne soupe tellement réussie.

Mais nous ne sommes pas dans un monde idéal et la journée, eh bien je travaille ! Donc quand je reçois des amis, j’ouvre ma boîte magique (ma préférée : celle aux langoustines, mais j’y reviendrai), on se régale et on rigole bien ! Et vous savez quoi ? Je les ai quand même les compliments !

 

Trouver une soupe de poisson de qualité

bonnes-soupes

En règle générale, je n’aime pas trop les plats tout prêts parce que :

  1. Je ne sais jamais ce qu’il y a dedans
  2. Même si c’est écrit, j’ai des doutes sur la qualité des ingrédients en question

Mais en Bretagne, on fait les choses bien. Comme la conserverie artisanale La Paimpolaise. On y trouve toute une gamme de soupes L’Atelier du cuisinier (la classique, aux Saint-Jacques ou étrilles, cruel dilemme !) préparées avec des ingrédients premiers soigneusement sélectionnés.

Des conserves, pratiques, de qualité et super bonnes, j’adhère totalement. Et puis les boîtes sont design, ce qui ne gâche rien. Bon allez, comme je suis sympa, voilà ma soupe préférée, celle aux langoustines : www.tempetedelouest.fr/produit/soupe-poissons-langoustines-790g

Comme L’Atelier du Cuisiner connait bien son affaire, il cuisine aussi des recettes de rillettes de poisson (dont je vous parlais ici) que, personnellement, je n’ai jamais vues ailleurs, comme des rillettes de bernique au whisky celtique, daurade au poivre de Guinée ou même bulot aux aromates et capucines ! Il y en a 14 différentes, excusez-moi du peu. Moi j’ai un faible pour les rillettes de langoustines aux brisures de truffes (oui, vous avez dû remarquer, j’aime bien les langoustines !). Si vous n’habitez pas à Paimpol, vous pourrez les trouver ici, ainsi que toute leur gamme de soupes: www.tempetedelouest.fr/02/atelier-du-cuisinier

Malgré tout cela vous avez peur de ne pas passer l’hiver ? Il vous faut plus de soupe de poisson 100% bretonne ? Alors il y a La Belle-Iloise avec la fameuse cotriade traditionnelle ! Dans tous les cas, la qualité est au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *